Studio khara

Studio Khara


Présentation

A venir...

Studio Khara


Hideaki Anno

Scénariste, réalisateur, etc.
Né le 22 mai 1960 à Ube, Préfecture de Yamaguchi, au Japon. Gémeau, groupe sanguin A. Président de Khara.

Anno est tout d’abord entré au jardin d’enfant Wakō, un établissement privé, puis est allé à l’école municipale élémentaire d’Ube avant de poursuivre ensuite sa scolarité au collège municipal Fujiyama – toujours à Ube. Dès son plus jeune âge, il était fasciné par une large variété de mangas, d’animes, de tokusatsus (films en prises de vues réelles axés sur les monstres et super-héros), les histoires de guerres et autre contenu assimilé. Enfant, Anno aimait dessiner. Au collège, il était d’ailleurs membre du club d’art. Cependant, Anno ne se préoccupait pas des pratiques basiques du dessin et à la place il se consacrait à la peinture à l’huile et au manga.


En 1976, il est accepté au lycée préfectoral Yamaguchi, à Ube. Bien que l’établissement soit connu pour être un tremplin d’élite vers la réussite des examens d’entrées à de prestigieuses universités, durant la cérémonie d’ouverture Anno décida de ne pas poursuivre ses études au delà du lycée, sentant qu’elles étaient une perte de temps. Au club d’art, il se consacre aux mangas, aux animes, aux tokusatsus et en tant que membre du club d’astronomie (faisant partie du club des sciences de la Terre) il scrute les étoiles. Dans le même temps, il passe beaucoup de temps à jouer au mah-jong avec ses amis. Les fluctuations à ses tests scolaires, entre 8 et 98 pour-cent, reflètent son degré d’intérêt envers telle ou telle discipline, ayant pour conséquences de le classer comme enfant à problème. Il y a une matière particulière dans laquelle Anno échoue particulièrement : l’Anglais – cela commença lorsqu’il se rebella contre son professeur d’Anglais au cours de sa première année de collège. Mais grâce à un examen de rattrapage où les réponses étaient données avant le test, il est en mesure de réussir. Cependant, le système japonais d’entrée à l’université connaît une réorganisation l’année où Anno doit le passer, et les nouveaux examens nationaux standardisés pour l’entrée à l’université sont établis. L’Anglais étant maintenant une matière obligatoire, en conséquence, l’enthousiasme d’Anno pour l’examen d’entrée à l’université s’évapore et sont intérêt estudiantin se dégrade d’autant.


Au cours de sa deuxième année de lycée, Anno dépense toutes ses économies pour acheter une caméra 8mm convoitée depuis longtemps. Il l’utilise alors pour tourner autant des films d’action de super-héros que des films de monstres et des animations par celluloïds projetées lors de festivals scolaires. C’est à cette époque qu’Anno tombe sous le charme du plaisir et l’enchantement de la production filmique. Alors qu’il a du mal à être accepté dans une université, il forme, avec ses amis, un groupe de production indépendant nommé SHADO. Anno est séduit par les joies de l’animation sur feuilles de papier. Juste après avoir décroché son diplôme de fin d’études secondaires, Anno obtient un permis de conduire pour véhicule à transport de passagers. Cependant, il n’a presque pas conduit entre l’année suivant cette obtention et son mariage. A plusieurs reprises, il aurait pu manquer de mettre à jour son permis de conduire.

Il n’étudie presque pas durant l’année qui suit son échec à l’examen d’entrée à l’université, une période pourtant sensée être mise à profit pour se préparer à repasser l’épreuve. A la place, il travaille à mi-temps en effectuant des livraisons de journaux le matin et le soir, il joue au mah-jong, enregistre religieusement les épisodes de Mobile Suit Gundam dont c’était la première diffusion, et s’engage dans d’autres activités liées aux mangas et aux animes jour après jour. Finalement, ses parents et son ancien lycée – qui était désespéré de ne pas voir son pourcentage de non acceptation des anciens élèves baisser – le supplièrent de poursuivre un cursus universitaire et Anno reprend finalement ses études et se prépare aux examens d’entrée. En feuilletant les nombreuses brochures de présentations d’universités rassemblées au préalable - sans but précis - il remarque un établissement privé, l’Université des Arts d’Osaka, qui approuvait les inscriptions basées non pas sur les résultats scolaires mais sur la démonstration pertinente des capacités requises. En outre, en apprenant que l’acceptation dans le département de planification conceptuelle visuelle était (à l’époque) basé sur la transmission de feuilles de continuités (une forme détaillée de story-boards), l’esprit d’Anno est mis à l’aise et il retourne flâner à droite et à gauche.

En 1980, la même année que la diffusion d’Ultraman 80, Anno entre avec succès à l’Université des Arts d’Osaka. Sur le campus, il rencontre Hiroyuki Yamaga et Takami Akai, et ensemble ils travaillent à leurs obligations scolaires. Durant sa deuxième année, une invitation de la part d’un ami conduit Anno à participer à la production d’une séquence animée d’ouverture pour la 20ème convention de science-fiction japonaise à Osaka (communément connue sous le nom de DAICON III). Anno tombe amoureux des joies procurées par les efforts d’équipe dans le processus de production et de préparation, ainsi que dans l’exécution de conventions. Avec la fondation de General Products, le premier magasin japonais spécialisé en science-fiction, en 1981, Anno fournit des concepts graphiques et contribue à la sélection produits dérivés sous diverses formes. L’argent gagnée de cette entreprise fut rapidement englouti par le coût de la vie.

Anno participe à la production de l’œuvre du groupe DAICON FILM, produit pour promouvoir la 22ème convention de science fiction japonaise et il aide également à former l’équipe et le personnel participant. Bien qu’il s’agisse d’un film indépendant, Anno est submergé par la pression d’un tel projet impliquant un grand nombre de personnes, conduisant à une frustration due à son manque de capacités en communication interpersonnelle.] Plus tard, des invitations de la part des membres du Studio Nue, qui avaient vu la séquence animée d’ouverture de DAICON III, couplées à la personnalité et la carrière en animation du réalisateur Ichiro Itano, conduisent Anno à participer à la série TV Super Dimension Fortress Macross. Il gagne une expérience précieuse en travaillant et dormant aux bureaux du studio, de même qu’à l’appartement d’Itano. C’est également à cette époque qu’Anno rencontre pour la première fois Yoshiyuki Sadamoto et Mahiro Maeda. Ensuite, en 1983, Anno participe à la production de la séquence animée d’ouverture (réalisée par Hiroyuki Yamaga) de la 22ème convention de science-fiction japonaise à Osaka (DAICON IV). A nouveau, Anno est conquis par la magie née de l’accomplissement d’un film et de l’organisation d’un festival.


Occupé à œuvrer sur des films auto-financés, Anno reste éloigné de l’université et ne se préoccupe pas de payer son enseignement – en conséquence il est vite expulsé. Ainsi, il saisit l’opportunité de chercher du travail à Tokyo. C’est ainsi qu’Anno est engagé par le réalisateur Hayao Miyazaki en 1984 pour le film Nausicaä de la vallée du vent. Il déménage à Tokyo avec un seul bagage et ses espoirs qui reposaient sur ce travail. A nouveau, il passe tout son temps dans les bureaux du studio, et après Nausicaä, il œuvre sur le film Macross: Do You Remember Love? En 1984 (realisé par Noboru Ishiguro et Shōji Kawamori.) Durant la production de l’adaptation cinématographique de Macross, Anno rencontre Shō-ichi Masuo et aide à fonder un studio d’animation indépendant du nom de Studio Gravitron qui rassemble plusieurs animateurs freelance. Il travailla main dans la main avec des animateurs tels que Katsuhiko Nishijima et Kōji Itō, à l’époque membres du studio. A présent Anno vit dans les bureaux du studio Gravitron et ne travaille sur des projets que lorsqu’il était fauché ou quand quelque chose attire son attention. Ainsi, Anno fut séduit par un style de vie dissolu et ralenti. C’est à peu près à cette époque qu’il rencontre pour la première fois Masayuki, Shinji Higuchi, et Toshimichi Ootsuki. A cette période, Anno se balade autour de Tokyo avec le cyclomoteur que lui avait donné Miyazaki.


En 1984, Anno fut l’un des membres fondateurs de Gainax, une entreprise qui rassemble des amis et collègues de la période passée à Osaka, crée pour la création d’un pilote au film Royal Space Force. Il est également impliqué dans la production. Le studio Gainax est établi à l’intérieur d’un grand appartement à Takadanobaba. Une fois la présentation initiale achevée, Anno voyage à l’étranger pour la première fois afin de conduire des recherches pour le film. Il est témoin d’un lancement d’une navette spatiale et voyagea aux Etats-Unis d’Amérique, découvrant ainsi la taille et l’envergure du monde. Cependant, il regrette de ne pas avoir prêté plus d’attention aux cours d’Anglais. Hélas, ce sentiment est oublié aussitôt qu’il remet les pieds Japon, à l’aéroport Narita.


En 1986, après presque 18 mois développement du script et de concepts visuels du film, la production de l’animation commence pour le projet Wings of Riquinni - Royal Space Force, (tel était le titre de travail à l’époque), un film d’Hiroyuki Yamaga prévu pour une diffusion en 1987. Le studio déménage à Kichijōji afin de s’accommoder au nombre important de personnes impliquées dans la production. Anno prend même la responsabilité de recruter du personnel pour le film, ainsi qu’à apporter sa contribution en tant que mecha designer et comme directeur de l’animation. Anno est encore une fois captivé par l’expérience de produire un film et par le travail d’animateur. C’est à cette époque qu’il décide finalement de louer un appartement dans les environs de Tokyo.

Après la sortie de Wings of Honneamise - Royal Space Force, Anno s’éloigne un peu de Gainax et se rapproche du Studio Gravitron, qui a récemment déménagé à cause du nombre croissant d’animateurs ayant rejoint ses rangs. Mais un jour, il lit par hasard le script du second épisode d’un projet original d’animation tombé dans l’oubli car aucun réalisateur n’y était attaché. Il s’agissait de Gunbuster, et Anno a été ému aux larmes par le script d’Hiroyuki Yamaga. Il réfléchit un moment à la question et finit par décider d’assumer la fonction de réalisateur. Cependant, à cause de certains problèmes entrant dans la partie, le début de la production est retardé donc Anno saisit l’opportunité de participer au film Le tombeau des lucioles. Presqu’un mois de dur labeur est consacré à une séquence montrant le croiseur lourd Maya, mais constatant la façon dont la présence du bateau est minimisée à l’écran il se sent découragé. En 1988, Anno prend en charge le poste de réalisateur pour l’OAV Gunbuster!. Il fait face à plusieurs situations inconnues jusqu’alors, et de par plusieurs facteurs, Anno accepte la fonction de réalisateur en chef sur la série TV Nadia: The Secret of Blue Water, en 1990. Il connût un flot encore plus important de situations auxquelles il n’avait jamais encore été confronté. Il prend directement connaissance des horreurs qui se tapissent dans le processus de production d’une série TV d’animation. C’est à cette période qu’il rencontre Kazuya Tsurumaki.


En 1991, Anno est confronté à une période non productive en conséquence de son incapacité de prendre un recul mental avec la série Nadia, même après la fin de la diffusion. Il devait se consacrer à plusieurs projets, à la fois nés de sa propre initiative et en collaboration avec d’autres, mais ils furent tous avortés. Au milieu de tout cela, un projet intitulé Aoki Uru prend finalement forme et la production d’animation débuta pour être stoppée à causes de circonstances au-delà de son influence. Avec cet arrêt, les jours où Anno gaspillait ses efforts prennent fin. C’est à cette période qu’il se consacre subitement à des passe-temps “normaux”, comme la plongée sous-marine et le ski. Immédiatement après la mise en suspend de Aoki Uru, Ootsuki appelle Anno pour discuter de quelque chose mais la conversation dérive vers le sujet des projets de séries TV d’animation. Ils tombèrent ensemble d’accord qu’il était nécessaire de mettre sur pied une nouvelle série originale, quelque chose qui ne soit pas adapté d’une œuvre. Le commentaire d’Ootsuki - "Apporte-moi quelque chose, n’importe quoi, et je m’assurerai que le projet obtienne le feu vert" – conduit Anno à occuper le poste de réalisateur sur le série TV Neon Genesis Evangelion, en 1995. Anno rencontre un large spectre de nouvelles expériences, et immédiatement après la fin de la diffusion de la série il fit une dépression.


En 1996, Anno voyage alors seul à Tappizaki, Sōyamisaki, et Rebuntō Island, se promenant en sandales durant une saison où la neige était encore au sol. C’est une période où les jours s’écoulent sans but et signification. Grâce au soutient de ses amis et collègues, Anno est capable de revenir six mois plus tard et travaille comme réalisateur en chef sur les films de Neon Genesis Evangelion en 1997. Mais face à la situation du non achèvement du film pour une sortie au printemps, Anno affronte de nouvelles malchances et engrange les expériences utiles. A cette époque, il tombe sous le charme de nouvelles caméras digitales utilisées pour la photographie en prises de vues réelles. Dans le même temps il rencontre Miyuki Nanri. Peut être qu’en réaction à son travail sur les films Evangelion, Anno se consacre à son premier film en prises de vues réelles, Love & Pop. Sorti en 1998, ce film est basé sur un roman de Ryu Murakami. Une fois de plus, Anno est captivé; pas seulement par l’attrait des films en prises de vues réelles mais aussi par les aspects de leur réalisation et leur production avec lesquels il n’était pas familiarisé jusqu’alors. Suite à la diffusion du film, Anno voyage au Maroc à la demande d’un ami et voit le désert du Sahara. Il est émerveillé face à la majesté de cette étendue naturelle. C’est aussi la première fois qu’il se déplace à l’étranger en dehors des Etats-Unis d’Amérique et de la Corée. Le voyage inclut également des passages à Londres et Francfort, donnant à Anno l’opportunité d’expérimenter chaque ville, ne serait-ce que brièvement.


Ensuite, en 1999, Anno réalise la série TV His and Her Circumstances basée sur un shôjô manga de Masami Tsuda. Il travaille aussi comme réalisateur en chef sur les coulisses du tournage de Gamera 3, titré Gamera 1999. Il fait face à un rythme effréné et un emploi du temps condensé différent de ce qu’il a connu auparavant. Puis, en 2000, Anno prend à nouveau les commandes d’un film en prises de vues réelles, Shiki-Jitsu, basé sur le roman de Fumiko Fujitani. C’est sa première expérience avec une production au format 35mm, et Anno est séduit par ses avantages, à la fois en terme d’impact visuel et de qualité de tournage. Plus tard, une série de courts et prenants assignements domine l’emploi du temps de travail d’Anno. Il œuvre sur une vidéo promotionnelle pour Takako Matsu, puis retourne à l’animation avec Anime Tenchô après un hiatus important, et puis se consacre à un court métrage en prises de vues réelles intitulé Ryusei Kachô. Le 26 mars 2002, Anno remplit les formalités administratives pour son mariage avec la mangaka Moyoco Anno. C’est sa première expérience de la vie maritale. Par la suite, ses proches remarquent qu’Anno a changé, à la fois physiquement et mentalement (il a perdu du poids et est devenu moins anxieux). Suite à la cérémonie de mariage en juin 2002, Anno a repris la conduite. Il semble que cela soit soit un moyen intéressant pour lui de faciliter la communication.

Le travail sur la remastérisation d’Evangelion, débuté à l’automne 2002, prend de grandes proportions, et Anno a presque passé 6 mois seul sur ce processus. Puis au printemps 2003, la production du projet Cutie Honey sur lequel Anno travaillait depuis l’automne 2000 est enfin lancé. Surmontant la dure réalité qu’un film peut rester en développement pendant deux ans, tandis blque sa production ne peut prendre qu’à peine 6 mois, Anno achève la version DLP en décembre 2003. Pendant la production, Anno verse des larmes de joies en regardant les rushes d’une scène avec effets spéciaux impliquant des miniatures. C’est un moment où il réaffirme son affection envers le genre tokusatsu. Plus tard, Anno occupe la fonction de réalisateur en chef sur le spin-off animé du film, Re: Cutie Honey. Il a aussi participé à la production de publicité TV, est apparu dans des films et a apporté son aide sur de nombreux projets extérieurs.


En mai 2006, Anno établit un nouveau calendrier cinématographique ainsi qu’une compagnie de production, Khara Inc. En septembre de la même année, il crée le Studio Khara. Un an plus tard, en septembre 2007, son premier film, Evangelion: 1.0 You Are (Not) Alone est diffusé dans les salles de cinéma.


En octobre 2007, Anno démissionne de Gainax Co. Ltd. Il n’est pas en mesure de rentrer chez lui pendant plus de quatre mois, une période délicate durant laquelle la réussite du film est en permanence dans la balance. Finalement, le deuxième long métrage est achevé et la première épreuve est projetée avec succès. En juin 2009, Evangelion: 2.0 You Can (Not) Advance sort dans les salles de cinéma.


En ce moment, Anno s’est pleinement immergé dans la production de la prochaine partie du projet cinématographique Evangelion.


 

Traduction de la biographie disponible en anglais sur le site officiel du studio et réalisée par Code G².

free joomla templatesjoomla templates
2017  Gainax.fr | v4.0