Shigeto Koyama - Paris Manga 2012

 

Hiroyuki Yamaga - Paris Manga 2012

 

Bonjour, pouvez-vous nous présenter votre parcours ?

Je suis né le 2 décembre 1975 à Tôkyô. J'ai poursuivi mes études jusqu'au lycée général, puis effectué plusieurs petits boulots avant de devenir illustrateur professionnel. J'ai aussi réalisé quelques mangas. Suite à cela, messieurs Tsurumaki et Sadamoto m'ont contacté au nom du studio Gainax. Voilà comment j’en suis venu à participer à la série d’OVA Die Buster ! Finalement, j'ai continué dans cette voie : celle de designer dans l'animation.

 

Actuellement, travaillez-vous au sein d’un studio ou en freelance ? Avez-vous été un membre régulier de Gainax ? Quels sont vos relations avec les membres de ce studio et avez-vous gardé de bons contacts ?

Je travaille à présent pour mon compte. Fut un temps, j’étais employé par la société Undersell, mais je suis à présent indépendant – contrairement à messieurs Tsurumaki, Imaishi, Ôtsuka ou encore Shôji Saeki, qui étaient membres à part entière du studio. J'avais bien un bureau attitré sans être pour autant un employé de chez Gainax. Depuis, la plupart des gens avec qui j'ai travaillé sur Die Buster, Gurren Lagann et Panty & Stocking with Garterbelt ont quitté Gainax. Néanmoins, je participe toujours avec eux sur d'autres projets.

 

Lors de votre venue au FanimeCon 2012, vous avez désigné Yoshiyuki Sadamoto comme mentor. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Oui, exact. A l'époque où j'étais illustrateur et mangaka, mon éditeur (M. Watanabe de Kadokawa, section comics) était le même que celui de M. Sadamoto. J'étais par ailleurs un grand fan de M. Sadamoto et je le respectais beaucoup. C'est à l'occasion d'une fête organisée par la maison d'édition, au moment où j’ai débuté dans le manga, que j'ai pu discuter avec lui et qu'il a commencé à s'occuper de moi. C'est ainsi que j'ai pu entrer dans l'équipe technique de Die Buster.

 

Quels sont vos auteurs et vos œuvres préférées ?

Humm...pour ce qui est de l'œuvre, je dirais Gunbsuter. Du côté des auteurs, messieurs Anno, Tsusumaki et Sadamoto sont pour moi trois personnes remarquables.

 

Ayant débuté votre carrière en tant qu'illustrateur, peut-on espérer un jour bénéficier d'un artbook regroupant tous vos travaux ?

Pour l'instant, il n'y a pas de projet. Il faut dire que j'ai participé à différents titres issus de différents studios. Cela serait assez complexe d'avoir l'accord de tous les intervenants en même temps.

 

Par ailleurs, si l'on reconnait aisément votre style sur vos illustrations – notamment au niveau de la colorisation – il est plutôt difficile d’identifier votre participation comme animateur.

En effet, je ressens bien que je suis un peu particulier au niveau des couleurs. A propos de l'animation, je pense que ce n'est pas mon rôle de me faire remarquer. Dans ce genre de projet, mon objectif premier est la satisfaction du public et du réalisateur bien sûr (rires) !

 

Quel a été votre travail sur Die Buster et quel regard y portez-vous ?

J'ai débuté avec la création de mecha et autres objets mécaniques comme les armes des Buster Machines. Cela va vous surprendre, mais j’avais du mal avec les mechas. A l'origine, lorsque M. Sadamoto m’avait contacté, je pensais que je participerais à l'élaboration des personnages. Mais M. Tsurumaki, le réalisateur, a insisté pour que je m'occupe de l'aspect mecha de la série. Toutefois, M. Sadamoto m’a appris comment les dessiner. Malgré tout, j'ai pu élaborer quelques personnages secondaires ainsi que quelques costumes. J'ai bien aimé dessiner la Buster machine 7, qui n'est autre que Nono. Le design de base était de moi, puis M. Sadamoto l'a quelque peu modifié pour avoir le résultat final que l'on connait. Enfin, j'ai un peu participé au scénario du dernier épisode.

 

Vous avez aussi travaillé sur Gurren Lagann, la première série télévisée réalisée par Hiroyuki Imaishi. Il aura fallu cinq années pour finaliser ce projet. A quel moment avez-vous intégré l'équipe et quelle était votre responsabilité ?

Pour la petite anecdote, durant la production de Die Buster, le studio avait déjà commencé à travailler sur Gurren Lagann. Il y avait notamment les premiers designs affichés sur les murs ; je trouvais cela très beau. Néanmoins, en même temps, une aura de rivalité et de concurrence commençait à naître. Du fait de ma participation à Die Buster, M. Nishigori s’est retrouvé être le character designer de Gurren Lagann – appelé par messieurs Imaishi et Ôtsuka. J'ai finalement pu participer au projet à partir du deuxième épisode lorsque Die Buster fut achevé. Un peu comme pour Die Buster, je me suis occupé en grande partie du mecha design ainsi que de quelques personnages secondaires et des costumes.

 

On peut aussi admirer une illustration de Gurren Lagann avec la belle Yoko chevauchant une vespa. Vous passionnez-vous pour les véhicules motorisés ?

Oh oui ! C’est un point commun partagé avec M. Sadamoto. D’ailleurs, nous parlons souvent de motos.

 

Vous avez aussi occupé différents postes sur la série Panty & Stocking with Garterbelt. Comment avez-vous appréhendé le style graphique et le ton décalé de ce titre ?

Il faut dire que tout le staff souhaitait vraiment réaliser ce titre. On était très motivé car c'était quelque chose de nouveau. Concernant l'ending – dont je me suis occupé – nous étions deux à décider du fond et de la forme. M. Imaishi c'est occupé du storyboard et moi des illustrations.

 

Cet aspect occidental se ressent aussi dans vos travaux plus personnels, comme en témoignent les illustrations de vos dôjinshis Super Hero 1 et 2 ou récemment avec Blue ! L'univers des comics vous influence-t-il ?

M. Imaishi et moi-même apprécions beaucoup les comics américains ; nous en achetons énormément. D’ailleurs, nous faisons souvent le déplacement jusqu'à San Diego pour le ComiCon.

 

Quel a été votre rôle dans la saga Rebuild of Evangelion, particulièrement le troisième opus ?

Pour le premier film, You are (not) alone, je me suis occupé de quelques éléments graphiques et de l'animation clé. Plus concrètement, sur You can (not) advance – le deuxième long-métrage – je me suis occupé du design de l'ange n° 7 que l'on voit au moment de l'arrivée d'Asuka à bord de son Eva-02. J'ai aussi réalisé la tenue de cosmonaute de Gendô et Fuyutsuki lorsqu’ils sont dans l'espace. C'est pour cela qu'elle ressemble à celle vu dans Die Buster car c'était aussi mon travail. Enfin, je me suis occupé du design de la seconde plugsuit d'Asuka, celle utilisé lors de l'activation de l'Eva-03.

 

Pouvez-vous nous donner une exclusivité au sujet du scénario de ce dernier film ?

A vrai dire, nous sommes encore en train d'y travailler. De toute façon, je ne pourrais rien vous dévoiler car c'est top secret. Je préfère préserver votre plaisir à découvrir le film lors de sa sortie. Mais sachez qu’il est vraiment très bien : il faudra absolument aller le voir !

 

Actuellement, quels sont vos projets ?

La série Eureka Seven AO, pour laquelle je me suis occupé de quelques designs, est actuellement en cours de diffusion. Comme vous pouvez le constater avec mon t-shirt bleu, je travaille actuellement pour les studios khara et Bones. Respectivement, il s’agit de la production de ce fameux troisième film d'Evangelion et du long-métrage Star Driver qui sortira l'année prochaine au Japon. Je serai aussi crédité sur quelques petites séries télévisées qui sont en préparation pour 2013. A ce sujet, il n'y a pas encore eu d'annonces officielles mais j'en suis très content !

 

Enfin, quelles sont vos passions ?

En premier lieu, je dirais les comics américains. Mais j'aime aussi les bandes dessinées françaises. Par exemple, hier, je me suis rendu en librairie et je suis reparti avec plus d'une trentaine de volumes. J'affectionne particulièrement les œuvres de messieurs Olivier Vatine et Didier Cassegrain – deux auteurs français.

 

 


Crédits Source : Gainax.fr
Date : 16 septembre 2012
Auteur : Otaking
Autres Infos : Un grand merci aux organisateurs du festival et plus particulièrement à l'agence Warning ainsi qu'aux interprètes Emmanuel Bochew et Andy Oulebsir.
free joomla templatesjoomla templates
2017  Gainax.fr | v4.0