EA's Rock : Le premier Tokusatsu de Gainax

 

EA's ROCK


Une équipe de super-héros qui s'unient pour sauver un monde qui n'en a pas vraiment besoin


En premier lieu ce fut une série télévisée ; à présent il s’agit d’un film. EA's Rock parle d'une équipe de supers héros qui a juré de protéger la paix mondiale sur une terre qui n'en a pas réellement besoin. C'est la première série « live-action » produite par le fameux studio Gainax, à l'origine du populaire Neon Genesis Evangelion. EA's Rock suit les aventures d'une équipe plutôt médiocre, les Kankaku Senshi Gokan Five (The Five-Senses Warriors), basés dans un quartier bien réel de Tōkyō ouest, Kichijōji.

 

Les Goken Five (chaque pouvoir des cinq personnages représente un sens : goût, odorat, touché, vue et ouïe) jouaient auparavant un rôle majeur dans le maintien de l'ordre et la paix mondiale. Cependant, du fait de la disparition des monstres « kaijin » et de la menace des organisations maléfiques, nos héros n'eurent bientôt plus beaucoup de bonnes actions à réaliser. Finalement, sans personne à combattre, les super héros ont démissionné les uns après les autres afin de trouver un travail « normal». Seul Gokan Rouge y est parvenu, son boulot consistant à être manager du Bar EA à Kichijōji. Gokan Rouge engage bientôt une lycéenne pour travailler à mi-temps, future Gokan Pêche qui permet la réunion de l'équipe de super-héros.

 

L'histoire de la série tourne autour des éléments suivants : un type obstiné, d'âge moyen, super-héros sur le retour et une jeune fille de dix-sept ans peuvent-ils sauver le monde ? « C'est l'histoire d'une jeune fille paumée qui rencontre un étranger et se débrouille pour enfin trouver sa place » déclare le réalisateur en chef, Nobuhiro Yamashita, connu pour être le réalisateur des longs métrages Linda, Linda, Linda et The Drudgery Train. Quand vient le temps de sauver le monde, Gokan Rouge, Gokan Pêche et leurs collègues Gokan sont assez détendus. Il n'y a que quelques batailles à livrer et très peu de « bad guys ». Quand ils reforment les Gokan Five, ils ne peuvent même pas se permettre de fabriquer leurs propres costumes. Nobuhiro Yamashita déclare sur le ton de la rigolade, « toute cette histoire est une folie onéreuse ».

 

{yoogallery src=[/images/stories/special/articles/ea-s-rock/01]}

 

Avant la création du studio Gainax, certains de ses membres ont eu l’occasion de s’essayer aux productions de genre « tokusatsu » (signifiant effets spéciaux). C'est pour revivre ses débuts que Gainax a décidé de produire sa première série « live-action ».

 

Tourné à Kichijōji, avec notamment « l'Inokashira Koen » (Parc d'Inokashira), et la zone autour de la station Kichijōji comme décors, EA's Rock a été diffusée sur Télévision Saitama (Teletama) ainsi que sur d'autre chaînes locales en avril. Le diffuseur local câblé, JCN Musashino Mitaka, la diffuse depuis octobre. Les 13 épisodes de la série ont été remontés, transformés en un long-métrage diffusé le 3 novembre durant le premier Musashino Kichijōji Film Festival. A cette occasion, le Gokan Jaune et un membre du staff furent présents sur scène lors de la diffusion du film au Baus Theater (Kichijōji, Tōkyō). Des copies de l'adaptation manga de EA's Rock furent distribuées aux spectateurs.

 

L’autre attraction du festival fût une compétition de court-métrages. Sept concurrents disposaient de vingt-quatre heures pour filmer, monter et achever un court-métrage tourné à Kichijōji. Un atelier cinéma ainsi que la diffusion de films récompensés au niveau international dans d'autres festivals étaient proposés.

 

{yoogallery src=[/images/stories/special/articles/ea-s-rock/02]}

 


Crédits
  • Source : Asahi.com
  • Date : 06 février 2013
  • Auteur : Roppei Tsuda
  • Autres Infos : Traduction réalisée par Anthoo et arrangée par Code G²
free joomla templatesjoomla templates
2017  Gainax.fr | v4.0